Netechangisme
2.8 (55%) 4 votes

L’échangisme est une pratique très répandue dans la société actuelle. Il consiste à se refiler des partenaires sexuels pendant une soirée, ponctuellement ou de façon répétée. Regarder sa femme dans les bras d’un autre, pendant qu’on s’occupe de celle de cet autre, et vis versa ; voilà, a priori, l’image qui se dégage de l’échangisme.

Les clubs libertins de France et partout ailleurs abondent de ces couples jeunes ou matures qui ont opté pour le partage. Quand certains préfèrent les boîtes libertines comme plateau, d’autres choisissent de se retrouver chez eux ou dans des cadres moins bruyants. Faire de nouvelles rencontres, découvrir encore plus de couples et organiser des soirées à domicile n’est pas toujours facile. Que vous soyez dans une grande métropole ou dans une petite bourgade, trouver des partenaires est toujours un casse tête. Aussi, pour mettre à ces couples échangistes en manque de partenaire de se retrouver et de jouir pleinement de leurs fantasmes, netechangisme est conçu pour servir de nœud. Cette plateforme de mise en relation existe depuis belle lurette, possède de fidèles abonnés et, ouvrent des opportunités aux couples grâce à ses différents services payants.

Pas du tout le seul à exercer dans le secteur de la rencontre échangiste, il est toujours intéressant d’analyser les éléments et la petite touche personnelle qui peuvent pousser les internautes à choisir cette plateforme.

Netechangisme regorge de monde

Sur le site netechangisme, la communautĂ© des libertins est très forte. PrĂ©sentement, on comptabilise plus de 300 000 membres inscrits et chaque jour, des dizaines de milliers y viennent pour chercher des partenaires. Pourtant, cĂ´tĂ© performance, les avis sont mitigĂ©s. Quand certains vantent les mĂ©rites du site Ă©changiste français, d’autres tirent Ă  boulets rouge ; on remarquera mĂŞme que les plus nombreux sont ces utilisateurs ou anciens membres qui n’ont pas trouvĂ© l’expĂ©rience probante. De fait, cette plateforme ne fait l’unanimitĂ© et les raisons sont multiples.

Plusieurs abonnés mais peu d’échanges

C’est lĂ  tout le paradoxe de certaines plateformes de rencontre. On y affiche un nombre d’abonnĂ©s importants mais, l’expĂ©rience semble nous montrer que, soit ce sont des chiffres factices, soit ces abonnĂ©s ne trouvent pas, pour la plus part, leur compte. En effet, les interactions ne sont ni permanentes, ni rĂ©gulières. Envoyer un message Ă  un correspondant peut parfois s’assimiler Ă  envoyer un message dans le vent. Plusieurs disent s’être dĂ©couragĂ©s au bout de quelques tentatives mais, bien qu’ils soient une majoritĂ© Ă  avoir Ă©tĂ© déçu de l’expĂ©rience, une partie, bien qu’infime, a eu le rĂ©sultat escomptĂ©. Est-ce un problème de mĂ©thode ? De circonstance ou simplement patience ?

L’interface de netchangisme n’est actualisée

Si, sur netechangisme le trafic entre membres n’explose pas malgrĂ© ses 300 milles inscrits, son interface est aussi un facteur de dĂ©couragement. En effet, le design ressemble Ă©trangement aux sites web d’une toute autre Ă©poque. On aurait dit qu’après crĂ©ation, les concepteurs n’ont plus pris la peine de revoir cet Ă©lĂ©ment qui est pourtant primordial. Une cure de jouvence s’impose sur cette interface qui n’est pas Ă  la hauteur des ambitions d’un site de cette envergure. Nulle ne l’ignore, en marketing, l’image est un Ă©lĂ©ment phare !

Pourtant, son système de messagerie est plutĂ´t de bonne facture. Assez bien Ă©laborĂ©, on y Ă©change selon les règles de l’art. On peut envoyer et recevoir des messages en choisissant les options qui nous intĂ©ressent, c’est-Ă -dire, avec quel type de personne discuter, envoyer des Ă©moticĂ´nes pour donner plus d’impact. Et mĂŞme pour la recherche, on peut utiliser une panoplie de fonctionnalitĂ©s, ce qui est mĂŞme louable. Sur le coup, on oublie très vite l’aspect interface !

Pour que le plus grand nombre de libertins profite de ses services, netechangisme des formules dont les coûts sont à la portée de toutes les bourses. Aussi, on a le choix entre un abonnement d’un mois à 9.99 euros, un abo de 3 mois à 22 euros et celui de 12 mois à 59.9 euros.

Pour conclure, netechangisme, ancien cador de la rencontre libertine, n’a pas su garder le cap. Plusieurs se sont abonnés ne masse sur la plateforme mais ont été ensuite victime du syndrome du pied lourd. Cette perte de motivation est le résultat d’une mauvaise stratégie de la part de la plateforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *